2) Une importance accrue par les modes de consommation, de communication et le milieu urbain

 Introduction:


 Aujourd'hui, la société a évolué ainsi que la mode. La plupart des pays sont touchés par un phénomène de mondialisation. Ainsi les échanges se sont intensifiés entre les pays développés. Maintenant la mode est plus ou moins la même partout. Les médias se sont fortement développés ces dernières années, surtout internet dont l'importance est très forte dans la vie de chacun. Les célébrités influencent les jeunes qui cherchent à leur ressembler. 

     En conséquence de cet accroissement de la diffusion de la mode, les jeunes sont touchés de plus en plus tôt et de plus en plus longtemps (jusqu'à 25-30 ans voire plus) par ce phénomène.  Les garçons se préoccupent de plus en plus de leur apparence, et la plupart se sont mis à suivre les tendances.

 
   Un point négatif de cette démocratisation du vêtement est l'apparition d'un véritable diktat de la mode. Une tyrannie des marques est apparue. Par conséquent un budget de plus important est consacré à l'habillement par les foyers. Le pouvoir d'achat des jeunes s'accroît de plus en plus, ceux-ci deviennent des victimes de la publicité et leur mode de vie, le moteur de la société de consommation.
 


 
A) La mode de plus en plus diffusée

 

   Les sociétés d'aujourd'hui permettent à la mode d'être très diffusée et même omniprésente.

 
La mondialisation apparue il y a peu permet aux tendances de s'étendre à un niveau mondial.  Le développement des médias, notamment internet et la télévision permettent à tous d'être au courant des dernières tendances. Il faut ausssi parler d'un nouveau média apparu il y a peu qui déjà occupe une grande place dans nos vies: les réseaux sociaux ( notamment facebook). De plus nous sommes aussi assiégés par la publicité, qui est aujourd'hui partout: dans les magasines, sur internet, sur les façades d'immeubles ou encore dans le métro ou les arrêts de bus, à la radio, et même dans les séries télévisées qui sont sponsorisées par des marques. Les jeunes connaissent presque tous les derniers clips videos des artistes en vue, ainsi ils peuvent chercher à ressembler à leurs idoles en copiant leur style. Par exemple le style rappeur avec des habits oversized, un baggy (pantalon très ample) et des grosses chaussures est apparu dans la rue suite au développement de cette musique. On observe que les vedettes américaines exercent une force influence sur le style des jeunes occidentaux.

 

 My humps, des Black Eyed Peas, un exemple de clip américain qui a influencé le style des jeunes d'occident (on y remarque notamment la tendance "bling bling")


    On peut aussi remarquer qu'auparavant, les habitants des campagnes ne prêtaient pas beaucoup d'attention à leur habillement car les magasins les plus proches de chez eux pouvaient être à plus d'une heure de route. Dans les villages les marchés étaient le seul endroit où l'on pouvait se procurer des vêtements! Aujourd'hui, il y a de plus en plus de magasins de prêt-à-porter partout, et l'amélioration des moyens de transport permet facilement d'y accéder. Le développement des centres commerciaux, des galeries marchandes et des enseignes bon marché telles que H&M, Zara, Promod, Jules, Célio, Bonobo...  sont apparues afin de rendre la mode accessible à tous. Il est aujourd'hui beaucoup plus facile de s'acheter régulièrement des nouvelles tenues.  Les propriétaires de chaînes vestimentaires et leur équipe choisissent des endroits stratégiques pour l'emplacement des centres commerciaux. Nous pouvons prendre l'exemple des Champs, à Saint Brieuc, proche de plusieurs établissements scolaires (Lycées Saint-Charles, Saint-Pierre, Renan, Collège Anatole Le Braz...) et de la gare urbaine où la plupart des gens résidant hors du centre de SAINT BRIEUC vont prendre leur bus. C'est donc dans une zone très fréquentée qu'a été implanté ce centre commercial. 

 L'essor de la vente de prêt à porter sur internet,  permet aussi l'accès aux plus grand nombre à l'achat de vêtements. En effet, près de 72% des internautes français font des achats en ligne, pour et 45% d'entre eux ces achats sont essentiellement vestimentaires (d'après Le journal du Net).


B) un phénomène qui touche une population de plus en plus vaste
 
  Le pouvoir d'achat des jeunes a augmenté aujourd'hui et ils en profitent pour consacrer presque tout leur budget à être les plus «tendance» possible.


  Autrefois, il y avait beaucoup plus de jeunes filles que de jeunes homme à aimer "faire les magasins" et prêter une forte attention à la façon dont elles s'habillaient. Mais les garçons eux aussi se sont petit à petit pris au jeu de la mode et s'y intéressent désormais à plus grande majorité.  D’après une étude Ipsos réalisée en 2007, 52% des hommes qualifient le shopping comme un moment de plaisir, contre près de 80% des femmes.

.   

hypersexualisation-1.jpgPlus jeunes qu'autrefois les enfants se sentent concernés par leur habillement et les parents cèdent bien souvent aux caprices de leur progéniture cherchant à acheter la dernière paire de chaussures à la mode, car on peut remarquer que l'éducation est devenue plus laxiste. Depuis mai 1968 la mode s'est liberée et les parents sont devenus plus sensibles aux demandes de leurs enfants dans le domaine. Une polémique est même apparue suite au port du string par les filles de plus en plus jeunes. On constate que des fillettes de moins de 10 ans en portent régulièrement. En effet de nos jours les filles s'habillent de manière plus sexy qu'autrefois voire très provocante et vulgaire. Cela est essentiellement dû, comme nous l'avons déjà évoqué, au fait de vouloir imiter les célébrités. Les enfants ont du mal à faire la distinction entre ce qui est décent ou non et cherchent juste à ressembler à leur star préférée; tous les parents ne réalisent pas forcément l'hypersexualisation que représente le port de vêtements trop sexy pour son âge.



Les modèles de ces fillettes sont des chanteuses des années 2000 telles que Britney Spears, Jennyfer, Lorie, et plus récemment Lady Gaga. Dans les clips vidéo qui influencent ces petites filles, les femmes sont vêtues de manière « sexy » pour attirer le regard des hommes. Elles portent des tops très courts laissant apparaitre leur nombril ou encore des jeans taille basses extrêmement moulants laissant dépasser le string, des mini-jupes. Les jeunes filles encore insouciantes ne trouvent pas ces tenues choquantes et sont tentées de s’habiller de la même façon.


 
 On remarque également que les jeunes adultes d'une trentaine d'années peuvent toujours suivre de manière intense les dernières tendances, alors que par le passé une fois la maturité atteinte des préoccupations plus importantes prenaient la place de l'habillement chez les individus.

 
 Enfin, on assiste à un phénomène nouveau dans la société; ces dernières années le grand public a accru ses dépenses dans le domaine du luxe. On observe par exemple que le nombre de consommateurs du grand public dans ce secteur a augmenté de 13% de 2010 à 2011. Ainsi nous sommes peut-être aux prémices d'une époque où la haute-couture va changer de statut, perdre son image inaccessible, notamment pour les accessoires qui restent quand même à des prix abordables.
 

Sur la photo, la fille de Tom Cruise qui porte déjà des talons depuis ses 3 ans!

 

 

 


C)un phénomène nouveau: la tyrannie des marques

 
 

La mode est devenue peu à peu un véritable diktat, notamment depuis les années 1985; le paradoxe atteint par cette recherche du style est qu'en cherchant à se différencier les uns des autres on se ressemble tous. Il faut absolument avoir sur soi les dernières marques plébiscitées. Porter des vêtements à la mode, c'est se donner l'illusion d'accéder à la beauté, et c'est comme  une quête vers l'infini, vers le bonheur. Les publicistes l'ont compris: ce n'est plus un produit qu'on offre mais une image. Certains ne se préoccupent même plus de savoir ce qui leur va ou pas, ils cherchent juste à démontrer qu'ils ont bien assimilé les dernières tendances. On en arrive donc à oublier qu'un bon style vestimentaire est une façon de s'habiller avec laquelle on sent à l'aise, qui nous met en valeur, nous donne de la confiance en nous et cadre avec notre personnalité, comme nous l'a expliqué Mme Le Cardinal, enseignante de Modélisme au lycée professionnel du Sacré-Coeur à SAINT BRIEUC.

  Vous pourrez trouver une video très intéressante datant de 1985 sur le rapport qu'entretenaient les  jeunes la mode en France à l'époque, à l'adresse suivante: http://blog.sonuma.be/le-look-des-jeunes/. On remarque d'ailleurs que cela n'est pas très différent d'aujourd'hui, mis à part qu'en 1985 la mode etait moins variée, ainsi ceux la suivaient étaient véritablement tous identiques!



  Désormais le renouvellement de la mode est beaucoup plus fréquent qu'auparavant. En effet, les tendanceurs, dont le rôle ne cesse de s’accroître depuis les années 90 sont des spécialistes de l’air du temps; ceux-ci prédisent deux à trois ans à l’avance ce qui fera la mode de demain. Ils oeuvrent avec tout un réseau (stylistes, coloristes, historiens) au sein d’un bureau de style. Les tendanceurs aident les marques à anticiper les valeurs, attitudes, styles de vie et préférences esthétiques afin de développer les produits les plus désirables et d’en faire de vrais succès commerciaux. Les consommateurs sont aujourd'hui difficiles à séduire, moins facilement identifiables, plus exigeants aussi depuis Internet. Ainsi les tendanceurs sont devenus indispensables. Deux fois par an, donc à chaque saison (Printemps-Eté et Automne-Hiver), ils rendent un cahier de tendances. Ce sont des planches qui compilent icônes de mode, références artistiques, échantillons de tissus, images de défilés ou silhouettes dessinées par les créatifs du bureau. Ce cahier ne sera exploité par les fabriquants de textile que 2 ans plus tard. C'est pourquoi dans les enseignes grand-public telles que Mango, Pimkie, Jennyfer, New Yorker, on observe les mêmes tendances pendant les mêmes périodes.


vuitton-3.jpg A cause du poids qu’ont pris les marques, le nombre de contrefaçons (reproductions frauduleuses d’un objet) est important. En France, arborer un produit contrefait est passible d’une amende représentant une à deux fois la valeur du produit authentique.  Dans les ports ou les aéroports notamment, les douanes contrôlent attentivement les « vecteurs de fraudes », c’est-à-dire les personnes ou moyens de transport susceptibles de transporter des contrefaçons. Un contrôle est effectué également sur les sites de vente en ligne. Cependant on n’arrive pas à réprimer totalement le phénomène : en effet, qui ne connait pas quelqu’un qui porte par un faux sac Louis Vuitton ?




 

 Les adolescents sont devenus dépendants aux marques et ceux-ci se sentent admirés, voire respectés s'ils en portent. Sinon, ils passent pour des ringards qu'ils se voient qualifiés d'insultes telles que «bouffon» ou de propos du genre «tu t'habilles chez Emmaus!». En cela, le vêtement de marque signe d'une certaine manière une domination sociale. Cela entraîntre frustration et convoitise chez ceux qui n'en possèdent pas et ils vont donc naturellement chercher à y remédier.

 

les-marques-1.jpg

Les logos de quelques-unes des marques à la mode actuellement

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site